La Chine, le pari risqué du régime iranien