La grande offensive de la Défense dans les écoles secondaires

Retour aux actualités

Eclairage par Christophe Wasinski, pour le GRIP, 25 novembre 2019

Le site internet du ministère des Affaires étrangères comporte une page des plus intéressantes sur la problématique des « enfants dans les conflits armés »[1]. On peut lire sur celle-ci que la politique belge se concentre sur tous les enfants impliqués dans les conflits, « sans distinction ». La même page met en évidence l’action de la Belgique dans ce domaine, recensant les nombreux traités et initiatives auxquels elle est partie prenante — tels que la Convention relative aux droits de l’enfant, ou sa collaboration avec le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies (SRSG) sur les enfants et les conflits armés[2]. Au niveau international, la Belgique cherche donc à présenter un bilan impeccable dans le domaine de l’enfance et des conflits armés. Au niveau interne, en revanche, elle donne carte blanche à ses militaires pour effectuer exercices et promotion au sein des écoles secondaires sans se soucier des intérêts des enfants.

Télécharger la version PDF: Icône PDF La grande offensive de la Défense dans les écoles secondaires