Les évolutions de la politique de sécurité

Retour aux actualités
america_eagle_Bing CC

Un article de Christophe Wasinski pour la revue Cause Commune, dossier numéro 16, Mars-Avril 2020 

Comment le « shérif réticent » est devenu un « justicier solitaire »

À la fin de la guerre froide, dans le sillage de la brutale guerre menée contre l’Irak par une coalition rassemblée sous l’égide des États-Unis, le président George H.W. Bush se fait le chantre du discours du « nouvel ordre mondial ». Dans celui-ci, il célèbre le rôle de l’Organisation des Nations unies (ONU), dont le conseil de sécurité va autoriser les opérations qui ont pour but de chasser les troupes de Saddam Hussein du Koweït, en matière de sécurité internationale. Ce discours nourrit alors l’espoir que la puissance états-unienne va œuvrer à l’édification d’un monde plus stable dans lequel les institutions et les normes multilatérales joueront un rôle primordial. Les États-Unis se perçoivent alors comme un « empire bénéfique » (benevolent empire) ou comme un « shérif réticent » (reluctant sherriff ), ne désirant nullement s’imposer ou nuire par intérêt égoïste. Force est cependant de constater qu’avec le temps l’image du « shérif réticent » s’est rapidement transformée. Et, aujourd’hui, la politique de sécurité des États-Unis ressemble davantage à celle d’un « justicier solitaire ». Lire la suite

 

cover cause commune