Anissa MAÂ

Profile picture for user anismaa
Post-doctorante

Bureau S14.111

Université Libre de Bruxelles

Institut de Sociologie

Avenue Jeanne 44, CP-124

B-1050 Bruxelles (Belgique)

profile_email
+32 (0)2 650 34 56
Bio

Anissa Maâ est actuellement Chargée de recherche F.R.S.-FNRS (Université libre de Bruxelles) et chercheuse postdoctorante de la Fondation Wiener-Anspach au Oxford Department of International Development (University of Oxford). Docteure en Sciences Politiques et Sociales de l'Université libre de Bruxelles (ULB), elle mène des recherches au croisement de la science politique de l'international et de la socio-anthropologie des migrations, et s'appuie sur des terrains ethnographiques conduits en Afrique du Nord et de l'Ouest. Dans sa thèse de doctorat, Anissa Maâ a étudié la mise en œuvre quotidienne des programmes de retour volontaire menés par l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) depuis le Maroc, à partir des pratiques des intermédiaires locaux de l'OIM et des migrants se préparant au retour. Anissa Maâ finalise actuellement un livre issu de sa thèse à paraître en 2021 et engage des recherches postdoctorales sur le rôle des migrants de retour (ou "retournés") dans la mise en œuvre du contrôle migratoire au Sénégal et au Mali. Elle est l'auteure de plusieurs articles publiés dans des revues internationales à comité de lecture (voir son profil ORCID: https://orcid.org/0000-0002-2286-9212).

Affiliations:

Group for research on Ethnic Relations, Migration and Equality (GERME, ULB)

Recherche et Etudes en Politique Internationale (REPI, ULB)

Laboratoire Mixte International de recherche "Mobilités, Voyages, Innovations et Dynamiques dans les Afriques méditerranéenne et subsaharienne (LMI MOVIDA, IRD)

Institut Convergences Migrations (ICMigrations, CNRS)

CV

2022-2025: Chargée de recherches F.R.S-FNRS, Université libre de Bruxelles (Belgique)

2021-2022: "Wiener-Anspach Foundation Affiliated Research Fellow" au Oxford Department of International Development, University of Oxford (United Kingdom)

2021-2022: Fellow de l'Institut Convergences Migrations (ICMigrations), Département POLICY (France)

2021: Prix de thèse Alice Seghers 2020-2021 de la Faculté de Philosophie et Sciences Sociales (ULB)

2015-2020: Doctorat en Sciences politiques et sociales, Université libre de Bruxelles (Belgique)

2012-2014: Master en Sciences politiques, Université libre de Bruxelles (Belgique)

2008-2012: Licence en Sciences humaines et sociales, Université Lumière Lyon 2 (France)

2008-2012: Licence en Droit, Université Lumière Lyon 2 (France)

Domaines d'intérêt

Gouvernement international des migrations, « industrie migratoire », intermédiation 
Migrations internationales et intra-africaines
Expulsions, retours volontaires, migrations de retour
Organisation Internationale pour les Migrations (OIM)
Afrique du Nord et de l’Ouest (Maroc, Sénégal, Mali)
Ethnographie
 

Présentation des recherches

« Un contrôle migratoire "indigène"? La participation des migrants de retour (ou "retournés") au contrôle migratoire depuis leur pays d'origine : les cas du Sénégal et du Mali ».

Ce projet de recherche postdoctorale s’intéresse à une transformation majeure du gouvernement international des migrations sur le continent africain : la participation des migrants de retour (ou « retournés ») au contrôle migratoire dans leurs pays d’origine. Non plus des « héros du retour » incitant les jeunes génération à se réaliser en migration, ni même des « ratés de l’aventure » constituant un fardeau pour les communautés d’origine, les retournés sont de plus en plus encouragés à s’investir dans des initiatives qui visent au renforcement du contrôle migratoire depuis leur pays d’origine, qu’il s’agisse de campagnes de sensibilisation contre la migration irrégulière ou de programmes d’assistance et de réintégration en direction de leurs pairs. Dans quelle mesure la participation des retournés au contrôle migratoire transforme-t-elle leur rapport à la mobilité ? Conduit-elle à leur incorporation d’imaginaires de l’immobilité ? Ou opère-t-elle comme une ressource dans la définition de stratégies de réintégration ou de migration ? Pour répondre à ces interrogations, ce projet mobilise et approfondit le concept d’ « intermédiation indigène » élaboré dans le cadre de la thèse de doctorat, lequel permet de saisir l’implication ambigüe des retournés dans le contrôle migratoire. Ces derniers sont en effet susceptibles de se réapproprier leur participation à la lutte contre les migrations irrégulières pour défendre des agendas qui leurs sont propres. Dans ce cadre, le projet de recherche fait l’hypothèse que l’ « intermédiation indigène » assurée par les retournés transforme à la fois l’exercice du contrôle migratoire, leur expérience du retour et leur rapport à la mobilité, ainsi que les relations sociales à l’échelle locale. Il s’appuie sur des terrains de recherche ethnographique menés dans une perspective comparative au Sénégal et au Mali.

Mots clés: Gouvernement international des migrations, migrations de retour, retour volontaire, "intermédiation indigène", Organisation Internationale pour les Migrations, Campagnes d'information, Réintégration, Sénégal, Mali, Ethnographie

Keywords: International migration management, return migration, voluntary return, "indigenous intermediation", International Organisation for Migration, Information campaigns, Reintegration, Senegal, Mali, Ethnography

Travaux sélectionnés

Ouvrage:

Anissa Maâ (2021, à paraître): “Signer la déportation”. Violence, intermédiation et agencéité migrante dans les retours volontaires depuis le Maroc, Éditions de l’Université de Bruxelles

Articles dans des revues à comité de lecture:

Anissa Maâ (2021), "Manufacturing collaboration in the deportation field: intermediation and the institutionalisation of the International Organisation for Migration’s ‘voluntary return’ programmes in Morocco", The Journal of North African Studies26:5, 932-953. DOI: 10.1080/13629387.2020.1800210

Anissa Maâ (2020), « "Le retour incertain d’Aya et de Prince". Penser l'incertitude et l'intermédiation des retours volontaires à partir d'une trajectoire féminine en instance de départ depuis le Maroc », Emulations - Revue de sciences sociales, (34), 51-75. DOI: https://doi.org/10.14428/emulations.034.03

Anissa Maâ (2019), « "Signer la déportation". Agencéité migrante et retours volontaires depuis le Maroc », Terrain [En ligne], Terrains, mis en ligne le 14 novembre 2019. DOI : https://doi.org/10.4000/terrain.18653

Chapitres dans des ouvrages collectifs:

Anissa Maâ (2021, forthcoming): “Migration control and autonomy beyond dichotomies. The case of migrants agency in voluntary returns from Morocco”, in Federica Infantino and Djordje Sredanovic [eds], Migration Control in Practice: Before and Within the Borders of the State, Éditions de l’Université de Bruxelles