De la crise des Accords de Paix de Rome au « Consensus de Gorongosa » au Mozambique

Retour aux événements

Séminaire de recherche présenté par Manuel Barroso Sevillano, Université Complutense de Madrid & Université Autonome de Madrid - GEA

Discutante : Professeure Véronique Dimier, Université libre de Bruxelles - REPI

Abstract

En octobre 1992, à travers l’Accord Général de Paix, les élites politiques mozambicaines ont mis fin à 16 années de conflit armé et ont permis les premières élections multipartites de 1994, marquant ainsi le début d’une nouvelle période politique dans le pays. En 2013-2014, après deux décennies de ‘success story’ en termes de consolidation de la paix, de croissance économique soutenue et de déroulement régulier des élections, une crise politico-militaire a éclaté.

En conséquence, les affrontements armés de ‘faible intensité’ ont été relativement fréquents dans les provinces du centre-nord du pays, entre les ex-combattants de l’ancien mouvement rebelle RENAMO - actuellement principal parti politique de l’opposition au Parlement - et les Forces de Sécurité et Défense de l’État sous la Présidence d’Armando Guebuza du FRELIMO, ancien front de libération anticolonial.

Ces récents événements ont créé un nouveau paysage politique dans lequel les deux mêmes acteurs qui ont combattu dans la guerre civile (1977-1992) et mené les négociations pour la résolution du conflit à Rome (1990-1992) se confrontent à nouveau par des moyens violents, mais dans un contexte national, régional et international différent.

Il est donc pertinent de s’interroger sur les évènements de ces deux dernières décennies de paix et de démocratie multipartite au Mozambique, qui, derrière cette image largement promue d’histoire de succès, ont conduit à la résurgence du conflit armé.

Ce séminaire vise à présenter les idées clés et les options méthodologiques qui ont orienté le développement de la recherche de doctorat - encore en cours -, en s’appuyant sur une approche descriptive-interprétative des sciences politiques et sur un travail de terrain qualitatif mené à Maputo (Mozambique) en 2017, 2018 et 2019.

Lundi 20 mai 2019 de 12 à 14 heures

Université libre de Bruxelles (IEE - salle Kant)

39 av. F. Roosevelt, 1050 Bruxelles

Inscription en ligne obligatoire avant le 17 mai via ce → lien 

(lunch sandwichs offerts aux personnes inscrites)

Contact & information: repi@ulb.be

http://repi.ulb.ac.be