La lutte pour la définition de l'espace régional et ses implications sécuritaires au sahel

Retour aux événements

Séminaire de recherche

Invité : Dr Edoardo Baldaro, Université de Naples ‘L’Orientale’

Abstract

Le séminaire présentera le contexte actuel d’insécurité affectant le Sahel Africain, avec l’objectif d’identifier les principaux facteurs qui alimentent le conflit et l’instabilité dans la région. Le Sahel représente en effet un cas crucial, qui offre des renseignements fondamentaux montrant comment les différentes interprétations de la même région peuvent interagir à différent niveaux, et comment ces interactions peuvent avoir un impact direct sur la sécurité locale, régionale et internationale. En particulier, l’attention sera focalisée sur les groupes d’acteurs qui, depuis les débuts des années 2000, ont activé et poursuivi des projets de régionalisation, en distinguant entre initiatives internes/externes et formelles/informelles. Différents acteurs peuvent interpréter différemment les concepts d’ordre et de sécurité, selon leurs idées, valeurs et intérêts, en rendant par conséquence la lutte autour de la création du sens et de l’ordre, une des principales causes d’insécurité. Dans ce cas, quatre différentes « versions » du Sahel seront montrées : 1) le Sahel comme une stratégie de sécurité ; 2) le Sahel comme une terra nullius ; 3) le Sahel comme un « butin » ; et 4) le Sahel comme un archipel de microrégions. En fin, l’absence d’accord autour d’une de ces différentes « histoires » sera liée à l’instabilité qui touche la zone. 

Edoardo Baldaro est chercheur post doctoral en relations internationales au département des sciences humaines et sociales de l’Université de Naples ‘L’Orientale’ (Naples, Italie). Il a réalisé son doctorat à l’Institut des Sciences Humaines et Sociales de la Scuola Normale Superiore (Florence, Italie). Ses intérêts portent principalement sur la politique étrangère, les relations Nord-Sud, les études de sécurité, la sécurité africaine, les processus de construction des régions et la redéfinition des états en Afrique. Il a publié des articles scientifiques dans des revues internationales à comité de lecture (Small Wars & Insurgencies, Nationalities Papers…) et a contribué à plusieurs ouvrages collectifs. Ce séminaire est le résultat de ses dernières recherches, notamment une analyse des interactions entre projets de construction de région concurrents et les dynamiques d’insécurité sur le continent africain.

Mardi 26 février 2019 

Université libre de Bruxelles
IEE 39 avenue F. Roosevelt
1050 Bruxelles

Salle Kant
12-14 heures (sandwichs offerts aux personnes inscrites)
Inscription en ligne obligatoire avant le 22 février via ce lien

Contact & information: repi@ulb.ac.be

http://repi.ulb.ac.be