Les mondes de la bien-faisance. Les pratiques du bien au prisme des sciences sociales

Retour aux événements

Présentation d'ouvrage par ses autrices : Laura RUIZ de ELVIRA (IRD-CEPED ERC LIVE-AR) et Sahar Aurore SAEIDNIA (ULB-REPI/OMAM | IREMAM).
Discutante : Isaline BERGAMASHCI, ULB-REPI

Résumé : Charité, philanthropie, solidarité, aide humanitaire, care… les pratiques du « bien » sont au cœur du fonctionnement de nos sociétés. Interdisciplinaire et comparatiste, cet ouvrage propose de les analyser dans leur pluralité et leurs diverses histoires politiques, sociales et religieuses, de la Judée antique à la France contemporaine, en passant par la Tunisie et l’Iran du xixe siècle. Il explore les mondes de la bien-faisance au prisme des représentations qui leur sont associées, de leurs fondements moraux, des formes organisationnelles qu’ils adoptent, mais aussi – et surtout – à partir des investissements concurrentiels du social qu’ils produisent. Ce faisant, il met en lumière le caractère construit, voire conflictuel, du partage des tâches et expose en quoi et comment celui-ci contribue au maintien de l’ordre social et de ses hiérarchies, ou bien à sa recomposition et à sa critique.

Laura Ruiz de Elvira est chargée de recherche à l’IRD (rattachée au CEPED, Paris). Politiste et arabisante, ses recherches portent sur la sociologie de l’action collective et de l’engagement, les pratiques d’aide et les politiques sociales. Depuis septembre 2022, elle dirige l’ERC StG « The subsequent lives of Arab revolutionaries » (LIVE-AR). Elle est l’auteur de Vers la fin du contrat social en Syrie. Associations de bienfaisance et redéploiement de l'Etat (2000-2011) (Karthala, 2019). Elle a co-dirigé les ouvrages Les mondes de la bien-faisance. Les pratiques du bien au prisme des sciences sociales (CNRS Editions, 2021 ; avec S. Saeidnia) et Clientelism and Patronage in the Middle East and North Africa (Routledge, 2018 ; avec C. H. Schwarz et I. Weipert-Fenner). Elle a également coordonnée, avec T. Boissière, « Le quotidien économique dans un Proche-Orient en guerre » (Critique Internationale, 2018) et, avec E. Longuenesse, « Syrie : entre fragmentation et résilience » (Confluences Méditerranée, 2016).

Sahar Aurore Saeidnia étudie ce que signifie "faire le bien", comment sont gouvernés les quartiers ou encore comment s'organise la participation à la vie de la cité dans nos sociétés contemporaines. Sociologue du politique et spécialiste de l’Iran contemporain, ses recherches portent plus particulièrement sur les rapports ordinaires au politique et la question sociale en Iran au XXe.

Après une thèse de sociologie à l'EHESS, deux postdoctorats (Gerda Henkel & COFUND MARIE CURIE), elle est actuellement collaboratrice scientifique à l’Université libre de Bruxelles-REPI et membre de l’Observatoire des Mondes Arabes et Musulmans (OMAM-MSH). Ses publications incluent des articles pour la Revue Internationale de Politique Comparée, Gouvernement et Action Publique ou encore Société contemporaines. Elle a récemment co-dirigé avec Laura Ruiz de Elvira l’ouvrage collectif Les mondes de la bien-faisance. Les pratiques du bien au prisme des sciences sociales (CNRS Editions, Paris, 2021).

Jeudi 9 février 2023 de 12 à 14 heures

Université libre de Bruxelles

REPI (IEE, Salle Kant)

39 avenue Franklin Roosevelt

1050 Bruxelles

Inscription obligatoire avant le 8 février : https://forms.gle/NKhiSzmbnpYRYqAy9

Evénement hybride. Les informations de connexion seront communiquées après inscription.

CNRS Editions

Flyer

Tags