Repenser les choix nucléaires. La séduction de l'impossible

Retour aux événements

Présentation d'ouvrage par son auteur: Benoît Pelopidas, Sciences Po - CERI. Président de séance : Christophe Wasinski, ULB - REPI

Résumé : Cet effort interdisciplinaire de recherche indépendante vise à s'interroger sur les politiques nucléaires possibles et leurs justifications et à mettre à l'épreuve l'idée selon laquelle il n'y aurait pas d'alternative aux politiques nucléaires existantes.
Alors que les Etats dotés d'armes nucléaires sont tous engagés dans des politiques d'augmentation de la durée de vie ou de la taille de leurs arsenaux pour le prochain demi-siècle, que la guerre russo-ukrainienne a rendu à nouveau visibles les vulnérabilités nucléaires et qu'une coalition d'Etats parties au Traité d'Interdiction des Armes Nucléaires demande un changement radical, cette question est urgente.
A partir d'entretiens de par le monde avec des élites politiques et militaires et des activistes conduits pendant plus de 10 ans, de deux sondages inédits dans neufs Etats de l'Union européenne et d'archives inédites, l'ouvrage montre que quatre arguments communément invoqués dans les discours officiels, la presse et les publications académiques à l'appui de l'idée selon laquelle il n'y aurait pas d'alternative à la politique nucléaire actuelle ou qu'une telle alternative serait superflue sont incorrects ou incomplets: 1) la prolifération des armes nucléaires serait inévitable et nous condamnerait à une approche managériale qui la limite; 2) une alternative serait superflue puisque nous aurions réussi à éviter toute explosion nucléaire non désirée grâce au contrôle exercé sur les arsenaux mondiaux; 3) les experts seraient d'ores et déjà en situation de proposer les meilleures politiques; 4) des alternatives seraient superflues puisqu'il y aurait déjà "consensus" ou soutien populaire aux politiques liées aux armements nucléaires. Il établit ainsi que les politiques en cours exigent des justifications différentes de celles qui sont présentées et quelles politiques et justifications alternatives sont concevables. Il propose trois concepts qui permettent de leur donner forme. 

Le Professeur Benoît Pelopidas est fondateur du programme d'étude des savoirs nucléaires (Nuclear Knowledges), anciennement chaire d'excellence en études de sécurité à Sciences Po (CERI) (2016-2019). Il est porteur du projet NUCLEAR sur la gouvernance des choix nucléaires entre le passé et l’avenir financé par le Conseil Européen de la Recherche (ERC) et d’un projet sur la vulnérabilité politique à l'âge nucléaire financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR). Il est également chercheur affilié au centre pour la sécurité internationale et la coopération (CISAC) à l'Université Stanford aux Etats-Unis. Ses recherches ont été récompensées par trois prix académiques internationaux. Nuclear Knowledges est le premier programme universitaire français de recherche sur le phénomène nucléaire qui soit indépendant et transparent sur ses sources de financements et refuse catégoriquement le financement des acteurs de la filière et des activistes antinucléaires afin d'éviter le conflit d'intérêts.

Mercredi 12 octobre 2022 de 12 à 14 heures
Université libre de Bruxelles
REPI (IEE | Salle Kant)
39 avenue Franklin Roosevelt
1050 Bruxelles
Inscription obligatoire avant le 11 octobre : https://forms.gle/VrccP7FJw6t4qs568
Presses de Sciences Po

Flyer présentation ouvrage B. Pelopidas

Tags