Viabilité et respect des obligations mutuelles, le cas du Cameroun

Retour aux publications
Auteur
DIMIER, Véronique et WALLEMACQ, Florence
Année
2016
ISBN
ISNN 1290-9653
Edition
IRENEE / Université de Lorraine
Collection
Civitas Europa, 2016/1 (N° 36)
Pages
p. 248

DIMIER, Véronique et WALLEMACQ, Florence in L’avenir des relations ACP/Union européenne après Cotonou, Civitas Europa, 2016/1 (N° 36), IRENEE / Université de Lorraine (DOI : 10.3917/civit.036.0071)

Résumé : Dans cet article, nous analysons les stratégies des élites africaines face aux conditionnalités politiques mises en place par l’UE à partir des années 1990 dans le cadre de ses politiques de développement. Ces stratégies passent par un double jeu : d’un côté une soumission de façade aux normes promues par l’UE, de l’autre la continuation d’anciennes pratiques peu conformes à ces normes. Nous verrons, à travers l’exemple du Cameroun et des « opérations de séduction » de P. Biya, comment les États ACP vont ainsi « s’adapter » aux normes promues par l’Union européenne, normes parfois peu conformes à leur logique politique interne.

Abstract: In this article, we will analyse the strategies of the African elite towards the political conditionalities which had been set up by the EU in its development policy from the 1990s. These strategies meant a double game: on one hand, this elite abide by the EU norms, on the other they continue their former practices which are against the same norms. Through the example of Cameroon and of its President P. Biya, we will see how the ACP countries get adapted to the norms of the EU, which are sometimes against their own political logic.